Catégories

PayPal

Architectures modernistes en Martinique (1927-1968)

45,00 € TTC

En stock

(1 item)

Attention : dernières pièces disponibles !

L'existence en Martinique d'une architecture moderniste, basée sur le béton, peut surprendre, tant on associe plutôt cette île à son passé colonial et à ses constructions en bois. Les Antillais se sont approprié cette nouvelle architecture, qui a investi aussi bien les bourgs que les campagnes, l'habitat populaire que les bâtiments publics.

Quantité :

L'existence en Martinique d'une architecture moderniste, basée sur le béton, peut surprendre, tant on associe plutôt cette île à son passé colonial et à ses constructions en bois. Les Antillais se sont approprié cette nouvelle architecture, qui a investi aussi bien les bourgs que les campagnes, l'habitat populaire que les bâtiments publics. Avec audace et inventivité, ils ont su créer une forme originale du modernisme, caractéristique de ces terres américaines. Du lycée Schoelcher au fort Desaix en passant par l'église du Prêcheur, et des centaines d'autres exemples, cet ouvrage nous invite à redécouvrir un aspect étonnant du patrimoine martiniquais, dont les premières réalisations remontent à près d'un siècle. Le patrimoine architectural quotidien de la Martinique construit au cours du XXe siècle, avec plus de 350 bâtiments publics ou privés.

  • TitreArchitectures modernistes en Martinique (1927-1968)
  • AuteursJean Doucet
  • Date de publication2007
  • ÉditeurSomogy éditions d'art
  • Nombre de pages239
  • Versionpreview-1.0.0
  • Languefr
  • Type d'impressionBOOK
  • CatégoriesArchitects
  • ISBN - 102757201204
  • ISBN - 139782757201206

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Architectures modernistes en Martinique (1927-1968)

Architectures modernistes en Martinique (1927-1968)

L'existence en Martinique d'une architecture moderniste, basée sur le béton, peut surprendre, tant on associe plutôt cette île à son passé colonial et à ses constructions en bois. Les Antillais se sont approprié cette nouvelle architecture, qui a investi aussi bien les bourgs que les campagnes, l'habitat populaire que les bâtiments publics.